Faire connaître sa société en ligne : quels leviers ?

Internet a révolutionné l’écosystème des entreprises. En quelques clics, il est désormais possible de créer sa société et de lancer une activité sur le Web. Une facilité qui a d’ailleurs suscité des vocations, puisque de plus en plus de jeunes se lancent dans l’aventure entrepreneuriale.

Malgré tout, faire connaître sa société n’est pas évident. La concurrence est rude et les premières places se payent à prix d’or. Les leviers d’acquisition sont nombreux. Il faudra les choisir judicieusement pour ne pas perdre son temps inutilement. Voici quelques conseils afin de les choisir efficacement.

L’inévitable Google, pour acquérir du trafic qualifié

Quand il s’agit d’amener des visiteurs sur son site Web, il faut avant tout veiller à ce qu’ils soient qualifiés, c’est à dire qu’ils soient bien à la recherche de vos services. Et dans ce domaine, Google est inévitable. En travaillant sur des mots-clés pertinents, vous amènerez des visiteurs ciblés qui seront à même d’acheter vos produits / services.

Le référencement payant, Google Adwords

C’est LE levier d’acquisition parfait au lancement d’une société. Google Adwords permet de faire apparaître son site en première position de Google pour n’importe quel mot clé, en fonction du prix que vous mettrez. Même si l’idée a de quoi laisser rêveur, il faut savoir que l’addition peut grimper très vite. Certains mots-clés coûtant très cher, il faut avoir un budget conséquent pour en tirer un maximum de bénéfices.

Le référencement naturel

Plus long mais aussi plus rentable sur le long terme, le référencement naturel (ou SEO) demande une expertise toute particulière. Si vous n’avez aucune expérience dans le domaine, mieux vaut faire appel à un spécialiste. 

Il créera une campagne de netlinking sur des annuaires généralistes comme www.supertruc.fr, Il sera également en charge d’optimiser les contenus de votre site, son temps de chargement, l’optimisation des mots clés. C’est un processus plus long que le référencement payant, mais le jeu en vaut la chandelle.

Michaël Cholet

Auteur: Michaël Cholet

Partager sur