L’agroalimentaire, un secteur d’avenir

Par ces temps de crise économique, un nombre important de secteurs subissent de véritables ralentissements. Que cela soit au niveau des possibilités d’embauche ou des prévisions à court terme, il est de plus en fréquent de voir des entreprises touchées par la crise fermer leurs portes. Dans ce contexte, vers quels métiers se tourner pour éviter ce genre de désagréments, surtout lorsqu’on est pas encore inséré dans la vie sociale ?

Des perspectives de carrière

Avec plus d’une centaine de métiers disponibles, ce secteur d’activités est fort d’une riche diversité. En effet, du boucher en passant par l’apiculteur mais aussi l’ingénieur de production voire l’œnologue, une quantité importantes de spécialisations existent. Avec une véritable collaboration avec les entreprises du marché, il est fort possible qu’un jeune apprenti signe un CDI dans la foulée du passage de son diplôme ou de sa formation diplômante. Selon les métiers choisis, la formation pour y parvenir diffère, il faut donc bien se renseigner au préalable sur les modalités à suivre pour valider son diplôme.

Pourquoi choisir l’apprentissage ?

Néanmoins, au moment de choisir sa voie professionnelle, il est conseillé de choisir une formule comprenant une part d’apprentissage. Car si la théorie reste fondamentale, la pratique l’est davantage. En proposant un suivi personnalisé et adapté, certains établissements permettent d’acquérir les connaissances de base tout en essayant de pousser les apprentis vers l’excellence. En travaillant directement au sein d’une entreprise, l’apprenti est responsabilisé tout en gardant en tete qu’il est sur le terrain pour apprendre et enrichir sa base de connaissances. Le meilleur moyen d’allier cursus scolaire et expérience professionnelle.

Malgré certains clichés persistants sur l’agroalimentaire, de plus en plus de jeunes se tournent vers ces métiers. L’assurance d’avoir un travail, de pouvoir monter en compétences et surtout d’avoir des perspectives d’évolution concrètes et sérieuses, sont les raisons évidentes de cette tendance. Quand on sait comment il est difficile de trouver un emploi stable en 2017, cela mérite réflexion….

Michaël Cholet

Auteur: Michaël Cholet

Partager sur