Le suivi médical de la grossesse

Chaque femme qui apprend sa grossesse se pose mille et une questions. Voici quelques réponses qui pourront vous aider à y voir plus clair.

Choisir entre la gynécologie médicale ou obstétrique?

Dans un premier temps, il est important de faire la différence entre ces deux termes.  La gynécologie médicale consiste à suivre une femme tout au long de sa vie. Sa tâche est de contrôler, prévenir, et diagnostiquer tout type de problème ( maladies sexuellement transmissibles, infections, ménopause,…). La gynécologie obstétrique quant à elle, est spécialisée dans la grossesse et les accouchements. Il faut savoir que vous n’êtes absolument pas obligé de passer par ce type de spécialiste. Il est tout à fait possible d’être suivi par votre médecin habituel si vous vous sentez plus à l’aise avec ce dernier. Certains d’entre eux peuvent pratiquer une échographie, mais la plupart du temps un radiologue s’en chargera. Pour celles qui décident de partir en obstétrique, ce qui est rassurant c’est que celui ci est tout à fait apte à s’occuper de n’importe quelle complication. Dans tous les cas, sachez qu’en général, c’est une sage-femme qui s’occupera de votre accouchement.

Le matériel médical

Il s’agit ici de parler et d’expliquer quels instruments sont utilisés pour veiller au bon déroulement de votre grossesse.  En premier lieu, l’échographie. C’est l’examen qui permet de visualiser le foetus grâce aux ultrasons qui traversent les tissus. Durant vos 9 mois de grossesse, 3 échographies sont obligatoires. La première durant le troisième mois, la seconde à 5 mois et la dernière durant le 8ème mois. Ensuite, le doppler, c’est l’appareil qui consiste à vérifier que les échanges gazeux s’opèrent bien entre la mère et le foetus puis le monitoring, qui mesure la fréquence cardiaque de celui-ci. Ces appareils sont utilisés pour des examens approfondis. Il est aussi très important de contrôler régulièrement sa tension, Si vous êtes sujettes à l’hypertension vous devrez passer 24 heures avec un appareil appelé tensiomètre puis voir avec votre médecin si un traitement est nécessaire.

Michaël Cholet

Auteur: Michaël Cholet

Partager sur