Réaliser des économies d’électricité en optimisant son chauffage.

Le chauffage représente à lui seul plus des deux tiers de la consommation d’électricité d’un foyer. C’est donc un élément essentiel à optimiser pour faire des économies. À l’heure où la précarité énergétique fait débat, tout comme la dernière augmentation du prix du kilowatt heure, l’arrêt du gaspillage s’impose. Quelles sont les principales mesures à prendre si l’on veut éviter de tomber en syncope devant sa prochaine facture ?

Changer ses vieux appareils.

Si vos appareils de chauffage commencent à dater, vous pouvez être certain qu’ils sont énergivores. Ceux qui se fabriquent actuellement sont plus performants énergétiquement comme le radiateur à inertie sèche ou humide par exemple. Certains organismes de certification attribuent des labels de qualité pour les modèles à basse consommation.

Où placer ses radiateurs ?

On lit souvent qu’il faut les placer sous une fenêtre ou un mur extérieur pour contrebalancer la fraîcheur au niveau de ces zones. Pourtant, un certain nombre de professionnels déconseillent cette logique d’installation, car les courants d’air froids peuvent fausser le thermostat de l’appareil, qui risque de surconsommer pour compenser. Poser un isolant multiréflecteur derrière le rédiateur permet de faire monter sa température plus rapidement et de gaspiller moins d’électricité.

Utiliser un thermostat.

La domotique est aussi au service de la baisse de consommation d’énergie. La pose d’un thermostat vous aide à réaliser des économies de chauffage en régulant automatiquement la chaleur de vos radiateurs. Il est possible d’en installer plusieurs, car toutes les pièces n’ont pas les mêmes besoins. Un bureau ne nécessite pas d’être chauffé la nuit, de même que l’on peut réduire la température des chambres en journée.Vous pouvez également régler l’appareil en fonction des heures creuses lorsque l’on a souscrit à cette option chez son fournisseur d’énergie. Éviter d’allumer et d’éteindre votre radiateur, car l’effort demandé à l’allumage consomme davantage que de le laisser réglé en continu sur une basse température.

Michaël Cholet

Auteur: Michaël Cholet

Partager sur