Voyages et décalage horaire : comment ne pas le subir ?

L’hiver et la baisse des températures donnent des envies de voyage. Il faut dire que nombreux sont les français qui ne supportent pas le froid, passant l’hiver à préparer les vacances d’été. Si c’est aussi votre cas, vous n’êtes pas seuls ! Quoi de plus agréable qu’une semaine (ou pourquoi pas deux ?) au bord de l’eau, sous les cocotiers. Toutefois, les voyages avec vols long-courrier ont la fâcheuse tendance à dérégler l’organisme, notamment à cause du décalage horaire. Un détail, certes, mais qui peut gâcher les premiers jours du séjour. Voici donc quelques astuces pour limiter les effets indésirables liés au changement de fuseau horaire.

Bien gérer son sommeil pour mieux s’adapter

La gestion du sommeil est essentielle pour ne pas subir les effets du jetlag. Avant toute chose, il faut savoir que vos habitudes auront un impact très important sur votre manière de gérer la situation. Si vous dormez à heures régulières au quotidien, vous partez avec un handicap. En effet, les personnes ayant un emploi du temps flexible ont tendance à mieux récupérer d’un décalage horaire.

Essayez donc de changer vos habitudes quelques jours avant le grand départ. Votre organisme vous dira merci ! Si vous faites une escale de plusieurs heures, il est également possible de louer un hôtel pour quelques heures, le temps de poser vos valises et de vous reposer ailleurs que sur un siège.

Manger et boire… mais pas trop !

Voyager avec un estomac vide n’est clairement pas conseillé… mais avoir l’estomac trop plein non plus. Mangez léger pour laisser le temps à votre corps de s’habituer. Évitez les plats trop épicés et les aliments que vous ne mangez pas habituellement.

Pour ce qui est de l’hydratation, elle doit être constante. Buvez régulièrement de petites gorgées d’eau. Limitez au maximum les sodas sucrés, ils vous exciteront et empêcheront une bonne récupération, tout comme le café.

Michaël Cholet

Auteur: Michaël Cholet

Partager sur